Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 16:01

De retour à Chengdu, nous avons pris nos derniers repas au poivre du Sichuan. Cette épice si spécifique, nommée aussi málà (littéralement anesthésiant et épicé), est au coeur de la cuisine sichuanaise. Elle produit de petits picotements sur la langue, ce qui est très surprenant la première fois.

 

Le Sichuan, c'est aussi le fameux "chuanju", le théâtre du Sichuan, l'un des plus fameux de Chine.

Sichuan 2584

  Les comédies

 

Sichuan 2595

Le changement de visage ou Huanmian

 

Sichuan 2587

Et entre autres le théâtre d'ombres.

Cette fois, nous n'avons pas été sollicités pour le spectacle (hein, François) et ce fut très bien ainsi ! 

 

Nous ne pouvions pas partir du Sichuan sans avoir vu la mascotte de la région, et plus généralement de la Chine : les pandas !!

Sichuan 2521

 

Nous avons eu le loisir de les voir s'empiffrer de bambous...

 

 

Sichuan 2532

 

dormir dans des positions improbables...

 

Sichuan 2552

 

des jeunes et des adultes...

 

Sichuan 2538

 

Nous n'avons par contre pas vu les acrobaties à la "Kung Fu Panda". Mais nous étions quand même tous excités à la vue de ces animaux si beaux et aux mimiques si semblables aux nôtres. Pour en voir, sans aller aussi loin, vous pouvez aller au zoo de Beauval (hein, Manu et Sylvie ?), qui en  a loué 2 pour 10 ans.

 

Son petit frère, le Panda roux, était également présent au sommet des branches ou dans les herbes. Nous l'avions déjà aperçu dans le zoo à côté de chez nous. Barbara avait d'ailleurs mangé la brochette qui lui était destinée !!

 

Ainsi s'est achevée notre semaine sichuanaise, riche en couleurs et histoire.

Vivement le prochain voyage.

 

PS : Vous pouvez voir plus de photos dans l'album "Sichuan", je ne sais pas pourquoi mais la qualité n'est pas toujours au rendez-vous... Je vais regarder ça de plus près.

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Sichuan
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 00:59

Encore une fois : non, nous n'avons pas mélangé avec les photos des plages philippines. Cette eau transparente se trouve à Jiuzhaigou, un autre haut lieu du tourisme chinois avec Huanglong. Et c'est mérité !

 

Sichuan 2185

 

Nichés dans trois vallées dominées par les contreforts de l'Himalaya, une multitude d'étangs magnifiques communiquent les uns avec les autres sur plusieurs dizaines de kilomètres par des torrents, cascades et des lacs enherbés.

 

Sichuan 2140

 

A la différence de Huanglong, l'eau est là toute l'année, même en fin de saison sèche. D'ailleurs, c'était vraiment le bon moment pour venir. Le regard traverse un feuillage encore léger et surtout aux couleurs d'un vert tendre, qui met d'autant plus en valeur les paysages lacustres.

 

Sichuan 2339

 

Sichuan 2304 - Copie

 

Nous avons eu une belle journée malgré les prévisions pessimistes de la météo. Heureusement, car il y avait quand même pas mal de randonnée à faire. 

 

On ne le voit pas trop sur les photos, mais comme Huanglong, Jiuzhaigou est vraiment très bien organisé pour les touristes, avec en particulier des équipement en bois très bien faits.

Des bus étaient également (et heureusement) là pour soulager Barbara, qui a néanmoins marché ses 15 ou 20 kms sans protester une seconde. Les petites histoires qu'elle se raconte (autour du Roi Lion, en l'occurrence), lui servent d'endorphines.

 

Sichuan 2190

 

On aurait envie de randonner encore plus longtemps dans ces paysages magnifiques : lacs multicolores, cascades, végétation flottante sur l'eau... et j'en passe. 

 

Sichuan 2203

 

Sichuan 2160

 
D'ailleurs, c'est ce qu'on a fait. Le site est en effet suffisamment grand pour justifier d'y rester 2 jours. Conseillés par le Routard et par Claire, nous avons dormi chez l'habitant, dans un des villages de minorités à l'intérieur du parc.

 

Sichuan 2385

 

Sichuan 2389

Notre guide local !

 

Sichuan 2397

 

Bon, pour être franc, la salle de séjour était sympa, mais sinon je ne me sentais pas super à l'aise d'être chez l'habitant. Ils étaient bien sûr très gentils, mais leur dialecte était difficile à suivre (surtout pour moi qui suis le moins bon sinophone de la famille). En tous les cas, les enfants ont adoré les dessins et fresques multicolores !

 

Sichuan 2467

 

Cela reste une pratique interdite au sein du parc. En effet, très peu de Chinois (aucun à ma connaissance) n'effectue un séjour "sac-à-dos". Ils ne partent qu'en voyage organisé et on comprend en imaginant les 50 bus (au bas mot) que dormir en routard puisse faire des dégâts.

Tout ça pour dire que nous avons eu la consigne de partir tôt le lendemain matin, pour ne pas avoir la visite des rangers du parc. Du coup, la promenade était vraiment silencieuse et tranquille.

 

Sichuan 2494

 

Sichuan 2495

  Sauf quand Emile boude !

 

Sichuan 2492

 

Sichuan 2502

  La récompense en fin de balade ! 

 

Cette randonnée matinale n'était pas si mal, pour enchaîner dans la foulée avec un retour sur Chengdu.

Surtout que notre chauffeur roulait au point mort ou en cinquième dans les routes de montagne... Je vous laisse imaginer Marilyn bouillonner.

 

 

 

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Sichuan
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 01:33

Eh oui, le grand dragon jaune ("Huanglong") était de mauvais poil, et les éléments aussi.

Mais qu'importe ! Prévenus, nous étions équipés, et finalement nous n'avons eu qu'une petite bruine au début du parcours.

 

Sichuan 2138

 

Sichuan 2067

 

Huanglong est une enfilade de vasques naturelles en calcaire, qui dévale la montagne sur un bon dénivellé. Heureusement, la balade commence tout en haut d'un téléphérique (de marque autrichienne cette fois).

 

Notre venue coïncidait avec la fin de la saison sèche, ce qui n'était hélas pas le meilleur moment pour visiter le site : la plupart des piscines sont à sec, hormis les plus hautes qui sont pleines toute l'année.

 

Sichuan 2115 - Copie

 

Un court sentier nous a emmenés de l'arrivée du téléphérique aux vasques supérieures, remplies d'une eau turquoise digne des plus belles plages philippines ! Vraiment magnifique, avec en outre un très joli temple bouddhiste et les Stone Pagodas, vestiges d'une tombe submergée par le calcaire. 

 

Sichuan 2081

 

Sichuan 2070

 

Sichuan 2095 - Copie

  Sichuan 2099

 

La descente s'est effectuée sans encombre le long des piscines vides, qui dégageaient malgré tout un certain charme et laissaient imaginer la quantité d'eau que ça représente quand tout est plein. 

Un avantage de venir à ce moment, c'était l'absence de monde, et nous avons pu profiter des équipements remarquables, intégralement en bois ! Le management du parc a vraiment bien fait les choses, ici comme à Jiuzhaigou où nous sommes allés le lendemain.

 

Sichuan 2130 - Copie

Marilyn a pris des notes, et cette fois, c'est nous qui allons les copier !

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Sichuan
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 11:17

Nous sommes ensuite partis vers le Ch'Nord !

 

Le trajet étant long, nous avions décidé de faire une étape à Dujiangyan. Dans cette petite ville,  nous avons visité un système d'irrigation construit au IIIe siècle av. JC (et toujours en fonctionnement). Très ingénieux, cet ensemble se compose de trois éléments :

    - une levée qui sépare la rivière en deux parties (ci-dessous) et dévie les crues;

    - un canal étroit creusé dans la montagne (je vous rappelle que ça date du IIIe siècle av. JC... Ils

      sont fous ces Chinois !) qui va irriguer la plaine de Chengdu;

    - un barrage mobile localisé sur la levée à proximité du canal, qui permet d'évacuer le surplus d'eau

      et les limons.

 

Ainsi, à partir de cette période, le Sichuan non seulement ne connaît plus d'inondations mais devient une des provinces les plus fertiles de Chine.

 

Sichuan 2041

 

Il faut avouer que cet ouvrage est certes ingénieux mais pas très glamour à visiter. Heureusement, la balade entre la levée et les collines avoisinantes était revigorante et le temple Er Wang très beau.

 

Sichuan 2038

 

Sichuan 2043

Emile se ressource !!

 

Après Dujiangyan, nous prenons la longue route pour Songpan. Ce village (oui, on peut l'appeler ainsi) est le point de chute "obligatoire" pour visiter de magnifiques sites naturels. A SUIVRE !

 

Sichuan 2055

 

Sichuan 2052

 

Sichuan 2061

Eh oui, même à 2800m d'altitude, Xi Yang Yang (dessin animé chinois) fait un malheur !

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Sichuan
commenter cet article
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 11:50

Après 2h de bus de Chengdu, nous voici rendus à Leshan.

Patrimoine mondial de l’humanité, le plus grand bouddha du monde avec ses 71 mètres de haut taillé dans le roc (mais de plus en plus envahi de végétation) nous y attendait.
Selon la légende, il fut construit au 8ème siècle pour protéger les marins des eaux turbulentes de la rivière locale. La roche extraite puis jetée dans l'eau réduisit effectivement les remous du fleuve, et rendit les eaux propices à la navigation.

 

Leshan...

Contre toute attente, nous avons vraiment adoré ce site.

Sichuan 1965

 

Pourquoi "contre toute attente" ? Parce qu'on nous avait décrit un site touristique bondé, sorte de parc d'attractions et que nous avons découvert une histoire, ou plutôt un pan de l'Histoire dans un cadre magnifique et ...quasi seuls ! Cela fait vraiment toute la différence en Chine.

 

Sichuan 1978

 

Certes la ville de Leshan n'est pas bien loin et ne ressemble pas trop à la bourgade que j'imaginais (quelle naïve je fais encore), mais nous n'avons d'yeux que pour lui :

 

Sichuan 1971

 

Sichuan 1970

 

Sichuan 1980

 

 

Avec tous les séismes que le Sichuan a connus et connaît encore, je me demande comment ce grand Bouddha a pu traverser les siècles (et garder son nez, lui) !

Pour donner une idée de sa taille, son majeur fait 8m, ses oreilles 7m et ses yeux 3m de long.

 

Mais le grand Bouddha est loin d'être le seul intérêt du site et nous déambulons à travers la roche et la forêt pour les découvrir.

Ambiance d'Asie du Sud-Est avec l'humidité et la végétation envahissante.

Ambiance nonchalante dans ce havre de paix, loin des voitures et de la ville.

 

Sichuan 1988

 

Sichuan 1995

 

Entre le pont couvert et les nombreux temples très actifs, dont nous pouvons apercevoir la vie quotidienne des moines, il est un petit site qui m'a touchée. Ce sont les grottes tombales de Mahao. Classées elles aussi au patrimoine mondial de l'Unesco, elles datent de la période des Han orientaux (25-220 ap. JC). Je ne sais pourquoi mais j'y ai retrouvé un esprit de l'Inde du Sud.

 

Cette falaise creusée, ces tombes, sculptures et fresques murales datant d'un autre temps sont mises en perspective par un petit musée. Non seulement les rites funéraires de cette époque y sont expliqués, mais également l'approche pour tenter de percer le mystère de ces tombes.

 

1236173 12436646777533

Photo du net : http://www.travbuddy.com/photos/blogs/3087449

On aurait envie de s'y promener tel Indiana Jones,

malheureusement, nous ne faisons que les apercevoir.

 

Le temps nous a manqué pour découvrir les autres monuments et temples du site de Leshan.

Mais en tous les cas, nous ne regrettons pas d'avoir fait le détour.

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Sichuan
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 08:46

Sous le ciel gris et les travaux, la capitale du Sichuan ne nous a pas montré son plus beau visage.
Néanmoins, Chengdu c'est le Sud ! Aussi la végétation omniprésente et luxuriante sur les toits des immeubles a apporté un peu de vert à l'ensemble.


Sichuan 1939

 

 

 

Ce contraste saisissant entre gris clair et... vert foncé était particulièrement visible au sein des parcs et temples de Chengdu.

 

 

 

Atmosphère tropicale pour le jardin de la "chaumière" de Du Fu (et non pas Doufu).

 

Ce poète de la Dynastie Tang est considéré comme l'un des plus grands poètes de Chine. De passage à Chengdu, il a notamment pris son pinceau pour décrire, fait rare, la vie quotidienne, familiale et la misère de l'époque (8ème siècle).

 

Je trouve notamment en regardant les conditions de vie des Chinois qu'un de ses vers est malheureusement encore d'actualité :

"Sans qu'il soit fait plus de cas de la vie des hommes, que de celle des poules et des chiens..." 

 

 

 

Sichuan 1923

 

Sichuan 1938

 

Chengdu possède également une multitude de temples tous plus grands les uns que les autres, entourés de jardins exubérants.

Qingyang Gong de confession taoïste est le temple dit des chèvres vertes (comprendre en bronze). L'une est ressemblante, tandis que l'autre représente les 12 animaux du zodiaque chinois (je vous laisse les chercher !).

 

Sichuan 1900

 

Sichuan 1895

Sichuan 1911

 

 

 

 

 

 

J'ai eu l'impression que les cérémonies religieuses étaient plus nombreuses que dans les temples visités jusqu'alors en Chine. Du coup, les Chinois du Sichuan m'ont paru plus fervents qu'opportunistes.

 

 

Seul Emile n'a pas encore bien compris l'usage du coussin "à prières".

Sichuan 1888

 

Nous avons voulu également visiter le temple Wenshu, monastère cette fois bouddhiste. Mais la pluie et le rythme de la journée pour les enfants nous ont conduits à nous reposer dans une maison de thé.

 

Sichuan 1941

 

Boire un thé est une activité typique de Chengdu. Généralement installées au coeur de maisons anciennes (ou refaites à l'ancienne), dans des parcs, ces maisons offrent un cadre plaisant où la société locale aime à se retrouver pour jouer aux cartes, au mahjong, discuter, ou encore se nettoyer les oreilles. Pour notre part, nous avons attendu Qingdao pour essayer ce nettoyage après un bon massage offert par des copains. Super !

 

Sichuan 1949

 

Après ce petit aperçu,

après avoir goûté quelques spécialités (épicées bien sûr),

après avoir apprécié notre hébergement en zone piétonne (merci Claire pour les tuyaux),

et découvert une Chine où l'art moderne s'immisce jusque dans la rue,

 

Sichuan 1886

 

nous avons regardé autrement Chengdu et su l'apprécier.

 

PS : nous reprenons enfin nos aventures. A suivre ! Il faut dire que je ne suis plus trop femme au foyer et que la reprise du travail même partielle est un peu dure en terme d'organisation. Mais ceci est une autre histoire !

 

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Sichuan
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de barbaraenasie.over-blog.com
  • : Hommage à un autre barbare, parti en quête de sa propre image dans le regard de l'autre, ce blog n'est que le reflet de notre quotidien à Qingdao (Chine)
  • Contact

Recherche

Par Mois