Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 09:35

En résumé : sans péridurale, je pensais souffrir mais pas à ce point quand même !

Pierre mérite bien sa part de félicitations, en restant à mes côtés, à m'entendre crier pendant ces longues heures.

 

Un gros loustic, qui plus est, mal positionné, 6 sages-femmes/gynéco sur moi, la barrière de la langue dans le peu de temps morts laissés par mon corps et surtout par le corps médical qui hésite sur une césarienne... Heureusement Pierre était là pour traduire en anglais mes plaintes ("mais, enlevez vos sales pattes de là, j'essaye de souffler, nom de dieu !!").

Quand enfin la césarienne a été décidée et qu'il ne fallait plus pousser (la bonne blague !), le bébé a décidé, lui, de sortir naturellement.

 

Malgré les "effets secondaires", tout est bien qui finit bien.

En tous les cas, nous n'en voulions pas trois : ça tombe bien, ça m'a vaccinée !!!

Voici le résultat :

110720111023

2011-07 0001

 

Emile et dr Pierre

 Dr Pierre et son fiston

 

Le séjour à la maternité chinoise est riche également de surprises :

- les bains sont donnés par le personnel soignant, jamais par les parents (comment font-ils en rentrant chez eux !?)

- une bouée autour du cou et hop au bain

2011-07 0022

 

-  les repas sont copieux et de mieux en mieux, plus on tend vers la sortie.

Ce jour-là, vous avez droit à ça :

  Photo0078

Notez la présence du gâteau et surtout de verres de vin rouge !!!

 

- les cadeaux sont nombreux : fleurs, linge, couches...

- les infirmières et les femmes de service respectent notre sommeil : incroyable !!

Bon d'accord, il faut aussi faire des photos avec le corps médical et Emile, mais c'est de bonne guerre !

 

Pendant ce temps-là, Pierre travaille mais passe les nuits avec moi.

Pépé et Mamou s'occupent de Barbara et profitent des séjours à la maternité pour visiter un tout petit peu Qingdao.

Barbara fait son intéressante, imite maman et reste en retrait du bébé, occupant pleinement ses grands-parents, à défaut de sa mère "mal en point".

 

2011-07 0041

  

 

 

 2011-07 0453

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Mamou et son petit-fils                            Barbara allaite son baigneur comme Maman

 

 

La vie avec Pépé et Mamou, c'est quand même cool : on mange des glaces et des "fruits de la mer", on se balade avec lapinou, on saute sur les lits, on lit plein d'histoires, on trempe les pieds dans l'eau...

 

 2011-07 0446

2011-07 0459

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

2011-07 04852011-07 0028

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2011-07 0009

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Grossesse et maternité
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 07:35

Vu mon état, je voulais tout de même vous faire partager la culture chinoise en matière de grossesse.

Je fais bien entendu de nombreux impairs et cela va continuer volontairement ou non....

 

Pendant la grossesse, la femme chinoise est bichonnée par la famille.

Il faut dire qu'elle est censée avoir un seul enfant aussi.

Sans rien faire et sans limites, elle peut prendre jusqu'à 50kg pendant les 9 mois.

Les gens ici trouvent que je cours encore dans tous les sens avec mon bidon conséquent (forcément à 8 mois) ! Je le prends positivement : je suis toujours dynamique, mais je ne suis pas sûre que ce soit un compliment ;-)

 

La femme enceinte ne doit ni aller à des funérailles, ni à des mariages (c'est pour ça qu'on vient pas, Seve !). Se maquiller (surtout mettre du vernis) et se parfumer sont à éviter.

Pour ce dernier point, c'est aussi loupé, car j'essaye de me bichonner un peu alors... tant pis les rumeurs.

 

Lors de l'accouchement, il est normalement proposé de manger son placenta riche en minéraux, vitamines.... Pour le coup, je ne pense pas que ma gynéco me le propose !!!

Et surtout après l'accouchement, je vais faire de nombreux impairs, car je n'ai pas l'intention de :

- ne pas me laver le corps et les cheveux pendant 30 jours,

- rester au lit pendant 30 jours,

- laisser mon bébé à l'intérieur pendant 30 jours,

- manger 1 oeuf tous les jours pendant 30 jours,

- mettre des chaussettes pendant 30 jours,

- ...

 

Bien entendu, toutes ces règles sont la conséquence du fort taux de mortalité infantile des siècles passés. Aujourd'hui, même en ville, ces pratiques persistent.

Je vais donc profiter des remontrances de chinois, notamment des grands-mères.

Mauvaise mère que je suis !!

 

 

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Grossesse et maternité
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 15:32

… avec pour but de vérifier si le lézard dans mon ventre y est confortablement et normalement installé.

Le début s'annonce bien, car je réussis à prendre le "speed boat" pour la 1ère fois pour traverser la baie. Je vois au sourire de certains (si, si…) qu’ils ne se rendent pas compte du challenge : savoir où acheter le billet, réussir à le prendre et non pas celui du ferry classique, trouver la queue pour monter dans le speed boat, garder sa place jusqu’au bout (bon, là, d’accord, une dizaine de chinois m’ont doublée juste au moment où ça avançait ; on se serait cru dans la fosse d’un concert à l’entrée en scène du groupe).

Après le bateau, le taxi, pour arriver à la clinique, 1h30 après mon départ (de porte à porte). Le lézard n’a pas intérêt à débarquer à l’improviste. Et c’est là que tout commence !

- l’enregistrement, sans quoi rien n’est possible : quelques mots d’anglais et beaucoup beaucoup en chinois. Heureusement, c’est assez simple et rapide : il suffit de payer.

- la visite chez la gynécologue, la seule qui parle anglais : très à l’écoute, pose les bonnes questions et rapidement me fait un examen. Culture chinoise oblige, on enlève les habits que d’une seule jambe (« cachez moi ces jambes nues que je ne saurais voir ! »). Debout sur un tabouret, avant de s’asseoir sur la « table gynécologique », c’est assez périlleux comme exercice !

- la prise de sang : je tends mon bras sous une vitre, comme à un guichet de banque ou de poste. Les gens attendent derrière que le praticien trouve une veine. Bien sûr, je ne peux m’empêcher de bien vérifier si les aiguilles sont stériles et à usage unique. En levant les yeux sur les écrans des machines des labos, on ne peut plus high-tech, j’ai un peu honte d’avoir douté !!

- l’électrocardiogramme : là par contre, retour en arrière. Ne sachant pas quoi faire des électrochocs qu’ils utilisaient pour la torture lors de la révolution culturelle, les voilà recyclés pour l’électrocardiogramme. Sincèrement, les électrodes et le matériel me font un tel effet, qu’au vu de ma tête, l’infirmière compatissante ne cesse de répéter un mot que je traduis comme : « il n’y a rien à craindre ». En effet, la mesure se fait sans douleur ! Ouf !

- l’échographie : les personnes sont nettement plus nombreuses à patienter et l’examen plus long. Après avoir attendu un certain temps et étant sûre que les gens restant étaient arrivés après moi, je commence à être aux aguets à l’ouverture de la porte. Bien sûr, 2 femmes arrivent à se faufiler avant moi. En bonne observatrice des chinois, je chope la seconde et lui fait comprendre que j’attendais avant. Le sachant pertinemment, elle se rassoit toute penaude. Je ne suis pas peu fière !!! La première, c’est l’échographe qui la vire pour me faire passer et voici le moment tant attendu arrivé. L’absence de compréhension, liée à la langue, ne gâche en rien cet instant magique, où non seulement on voit le petit être bouger dans son ventre et surtout on entend son cœur. Je découvre aussi sur l’écran des images en 3D inconnues jusque là.

2011 01 3022 Les battements de coeur du lézard

 

2011 01 3031 Vue de face : cherchez bien, vous verrez sa tête, son nez, sa joue, son bras gauche, son torse...

 

- la traduction chez la gynécologue. Bien sûr, le texte est en chinois et je me dois de refaire la queue pour en avoir l’interprétation. Là encore, elle me rassure et me donne la marche à suivre pour les prochains examens.

- et la suite, me direz-vous ? Se faire rembourser des frais !!!! Et ce ne sera pas chose facile, car il faut tout traduire. En effet, même si la gynécologue parle anglais, elle ne sait pas (bien) l’écrire. Je lui souffle le texte, corrige les fautes, elle se prête bien à l’exercice mais je vois déjà arriver les lettres de la CFE (sécu pour les expat) demandant des compléments.

Avant de repartir en bateau, je vais manger un morceau : mon dernier repas date de la veille au soir et il est 12h. Je teste pour vous un simili Mc Do asiatique où sont servies nouilles, soupes et brochettes, le tout sous le regard bienveillant de leur Ronald local : une vache (folle ?).

 

2011 01 3021

Même le taxi entre le ferry et l’appartement est spécial : il n’utilise pas de klaxon, et mieux il anticipe à 20 mètres des voitures !! Bref, rien ne pouvait être classique aujourd’hui. La journée s’est ainsi terminée par une soirée avec l’équipe des bureaux de Pierre et leur famille : bien arrosée (enfin, pour certains) et très sympathique.

                11012011197        11012011214

                 L’homme aux mille masques              Le sempiternel karaoké

 

                 11012011205        11012011218

                 Les films à mimer                                                                      Le poirier en chantant

 

Bisous à tous,

Marilyn

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Grossesse et maternité
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de barbaraenasie.over-blog.com
  • : Hommage à un autre barbare, parti en quête de sa propre image dans le regard de l'autre, ce blog n'est que le reflet de notre quotidien à Qingdao (Chine)
  • Contact

Recherche

Par Mois