Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 08:33

... avant d'enchaîner sur notre WE passé !

 

 

Dans la série "Martine fait...", nous avons :

- "Barbara fait de la piscine avec l'école chinoise et s'entraîne dès le déjeuner"

- "Barbara aide maman pendant le ménage"

 

  Photo0038      Photo0033

 

- "Barbara apprend à écrire des lettres avec les français"

  2011-04 3287

 

- "Barbara donne à manger au lapin (domestique de chinois)"... Elle espère peut-être récupèrer plus d'oeufs la semaine prochaine !

10042011651

 

- "Barbara est une coiffeuse professionnelle".

16042011688

  

- "Barbara est une star de foot espagnol". Merci à Rafael pour les accessoires (on dirait une photo avec les lunettes de Beb)

16042011699      16042011701 

  

- "Barbara ne se déplace pas sans ses paparazzis". En balade, mieux vaut ne pas s'arrêter !

 

16042011693

 

- "Barbara est une vraie rockeuse, quand elle écoute la musique de son papa"

                              

 

 

 

Heureusement, les grands profitent aussi de la vie (quand Pierre ne passe pas littéralement ses nuits à l'usine), avec un repas dans notre 1er resto français...

 

16042011692

 

et notre livraison de fromages de Pékin (surtout du chèvre, très semblables à ceux du Cher), voire de France (munster, comté..). En effet, l'intérêt de monter un nouveau projet à l'usine réside aussi dans le fait que de nombreux Français viennent ponctuellement en Chine pour aider à sa mise en place... avec les bras chargés de victuailles !

 

10042011653

 

Zaijian tout le monde !

J'essaye de mettre en ligne ces jours-ci nos aventures du WE.

Il faudrait quand même pas que je me fasse encore déborder !

Bisous

Marilyn

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Péripéties quotidiennes
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 02:51

Ce jeudi, c’était mon anniversaire. Un jour ordinaire de plus au boulot (des problèmes de sécurité, des demandes impromptues etc), avec comme couronnement, un nouvel épisode des aventures de nos malles. Accrochez-vous. L’auteur du « Procès » est enfoncé, écrasé, humilié.

Previously on Lost… Après 4 mois de parcours du combattant, début mars, j’obtiens le fameux permis de résidence, le trophée, le graal, la clef du paradis, qui devait me permettre de récupérer nos malles. Devait…

Ce jeudi (le jour de mes 37 ans donc), ma collègue apprend au téléphone que… c’est impossible. Si ! Encore ! Et savez-vous pourquoi ? Même dans vos pires cauchemars vous ne pourriez pas l’imaginer. Mon permis de résidence est valide du 4 mars 2011 au 28 février 2012. Or : IL – FAUT- QU’IL – SOIT – VALIDE – AU – MOINS – 365 – JOURS.

 

Lorsque j’ai entendu ça, un sentiment de grande frustration m’a envahi. Cette sensation de brimade qu’on éprouve face aux éléments incontrôlables, devant un acte de Dieu absurde, un tremblement de terre au Japon, un discours de notre président, ou une mesure administrative chinoise.

Il s’agit, paraît-il, d’une nouvelle disposition, et je suis la première personne concernée à Qingdao. Nous voilà à refaire un dossier de permis de résidence, qui prend 1 semaine, puis les x justifications quant au contenu et à la valeur de nos affaires. Entretemps, celles-ci ont tout de même fait le chemin jusqu’à Qingdao où elles dorment à l’aéroport. Nous espérons quand même retrouver l’intégralité de leur contenu le beau jour où enfin elles seront dédouanées.

 

Heureusement, jeudi soir Marilyn et Barbara m’attendaient pour souffler les bougies et me faire des beaux cadeaux : une magnifique chemise, de la bonne crème pour le corps (mais c’est heureusement la fin de la saison sèche), et un superbe projet de maquette graphique pour mon album (que je vous invite à (ré)écouter sur la page « Mes chansons », bien que la qualité du son soit mauvaise).

 

2011-04 3269

 

 

       2011-04 3273    2011-04 3274

 

Bref une bonne soirée, qui faisait oublier les avanies de l’appareil administratif communiste.

 

A bientôt

Pierrot

 

 

 

Coucou,

 

Pour vous prouver que je grossis (si, si), je vous envoie une photo compromettante… Enfin, à 6 mois, les maîtresses m’ont enfin demandé si j’étais enceinte de 2-3 mois !! Ils sont rigolos ces chinois !

 

2011-04 3279 

Et puis, comme j’en avais parlé à certains d’entre vous, vous trouverez des mini-films du bébé de 5 mois qui bouge, bouge et bouge. Attention, certaines images peuvent choquer vos yeux sensibles : le charmant bambin peut se transformer selon les angles en affreux squelette remuant !!!

 

 

 

 

Sinon, j’ai une nouvelle occupation : je prends des cours de chinois en groupe. Enfin, cela part du principe qu’à partir de 2, on forme un groupe !

La Coréenne qui étudie avec moi parle couramment, du moins en comparant avec mon niveau… Sérieusement, j’essaye de bien bosser avant, notamment en terme de vocabulaire, pour comprendre les questions de notre prof et donc tenter d’y répondre. Déjà au bout d’une semaine, je me sens un peu moins larguée, d’autant plus que je ne dois pas prononcer plus de 10 mots d’anglais en 1h30-2h de cours.

 

Le seul souci c’est qu’entre le vocabulaire (avec déchiffrage d’idéogrammes parfois), les exercices et le cours à proprement parler, je passe une matinée entière dans le chinois (pour un résultat limité pour l'instant !!). Alors quand il faut faire autre chose (maquette de pochette CD par exemple), sans parler du ménage, des courses, de Barbara, du repas, je suis vite débordée !!  

C’est dur une vie de femme au foyer quand même ;-)))

 

En attendant de retrouver mes repères de femme organisée (je les ai eus, hein ?), je vous embrasse très fort,

Marilyn

 

PS : au fait, Barbara va bien : elle fait toujours sa star !

 2011-04 3282

 

 

 

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Péripéties quotidiennes
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 01:56

Ce dimanche, plantation d’arbres pour tous les enfants de l’école de Barbara. Il s’agit d’une journée nationale, prévue normalement le 12 mars, mais décalée d’une semaine pour des raisons météorologiques. Seuls les enfants ont ce pouvoir de faire changer d’avis le gouvernement !

 

C’est dans ces moments-là qu’on apprécie l’expatriation : trajet en bus, balade avec enfants et leurs parents jusqu’au spot de l’ONF local, puis mise en terre des petits arbustes, dans des trous préalablement préparés par les ouvriers forestiers.

 

2011-03 3244 2011-03 3249

 

Avant et après la phase de travail proprement dite, environ 10 minutes, les maîtresses font chanter les hymnes et comptines, la directrice motive les troupes au micro, saturant l’ampli, et tout le monde y va de sa photo.

 

2011-03 3255

La maîtresse Rita en blanc (celle qui parle anglais)

et son assistante Linda en rose (celle qui adoooore coiffer Barbara)

 

 20032011556

La cabane de chantier

 

Un gentil papa nous a prêté une pelle pour qu’on apporte notre contribution, et l’ambiance était vraiment excellente.

 

 

2011-03 3251

Le pêcher à planter (Barbara est bien équipée, non ?)

 

 

2011-03 3253

 

20032011557

L'effort des papas ! et la contribution des enfants...

 

20032011558

  Le baptême de notre arbre

 

 

Enfin, peu fatigués et contents, nous sommes rentrés à Qianxi Long, notre lotissement de nouvelle classe aisée. A noter qu’il y avait beaucoup de belles voitures sur le parking de la zone de plantation, et, autre signe d’opulence, des familles de deux enfants !

 

Autre moment de convivialité ce vendredi soir, ma première escapade en KTV (bar karaoké) avec des gens  du boulot qui nous avaient invités à banqueter, mon collègue Jean et moi. Dans l’odeur douceâtre du pop corn, j’ai pu m’exprimer sur With or without you et sur Billie Jean, mais sinon le choix était maigre pour des occidentaux, et nous avons fait pâle figure devant les performances de Junwei et Xiaorui.

   

18032011550

18032011549

 

Pour le reste, nous gardons le regard tourné vers l’est, mais rien de nouveau. Il semble que notre pays natal sera atteint en même temps que nous par le nuage radioactif !

Rien de nouveau non plus concernant nos malles, sinon qu’elles sont en Chine, ça y est. Y a plus qu’à attendre le bon plaisir des douanes.

 

A très bientôt

 

Pierrot

 

 

PS : Quelques photos complémentaires de nos week-ends, de notre quotidien....

Bisous à tous,

Marilyn qui grossit, grossit, grossit...

 

12032011504

12032011507              12032011509   12032011512

 Parc et temple à Qingdao 

  

 

 

 

17032011529

17032011532

Soirée avec les collègues

 

20032011562

    Photo0024 Photo0029    

           Photo0030  Photo0031

Barbara joue, joue et joue 

Photo0019

Barbara a déjà une petite soeur dont elle s'occupe à merveille. Alors forcément, "dans le bidon de maman, c'est un petit frère !". Euh... Je ne suis pas sûre que ça marche, comme ça ;-))

 

Photo0018

 Un magasin va ouvrir, les canons à pétards sont prêts !!

 

12032011514

 Animation de la classe "éveil" des français : "mémory chiffres" artisanal...

Mais comment font les maîtresses quand il y en a 30 !

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Péripéties quotidiennes
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 04:11

LA CHINE VEILLE !

 

Un petit message, suite aux évènements du Japon.

Non, nous n'avons rien senti ici, même si à Pékin, à priori, ce fut le cas.

Oui, on surveille comme les Japonais les sites nucléaires : pourvu que tout résiste !

Je vais quand même chercher sur le net comment dire et écrire "iodure de potassium" en chinois !

 

Dans le futur (on ne sait jamais), pour les tsunamis, vu que nous sommes au 18ème, ça devrait aller, d'autant plus qu'une presqu'île nous protége. Par contre, nous ne préfererons pas tenter un tremblement de terre. Comment ça, nous n'avons pas confiance dans les constructions chinoises..?

 

Bisous d'Asie

Marilyn

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Péripéties quotidiennes
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 02:59

VENDREDI

16h30 : Barbara et moi, nous partons de l'appart pour aller chercher Pierre à l'usine et prendre le ferry pour Qingdao

18h30 : après les bouchons, qui nous laissent entrevoir ce que pourrait être la traversée pour Pierre si nous habitions de ce côté, nous arrivons enfin à l'hôtel pour déposer nos affaires. C'est assez rigolo d'aller à l'hôtel, quand on habite juste en face...

19h30-20h : repas épicé au KFC (normalement dans "24h chrono", on passe sur ces détails culinaires mais on aime bien vous mettre dans l'ambiance !)

20h-22h30 : concerts de la Francophonie dans les locaux design et underground de Redstar (mensuel pour expat). Nous avons pu apprécier Cloé du Trèfle et

cloé

 

Arnaud Fleurent-Didier .

04032011427

 

Nous sommes partis sans avoir pu écouter Alex Nevsky,

04032011428

 

 

mais Barbara a été très sympa et nous a laissés savourer ces 2h30 de musique. Bien entendu, elle était la seule enfant, quelques expat (français, américains...) étaient présents mais surtout des chinois anglophones et souvent au look un peu marginal. J'ai eu l'impression de rencontrer de vrais rebelles !!

23h - 7h30 : DODO... trop court à mon goût (enfin, Jack, lui ne dort pas !).

 

SAMEDI

9h30 : départ pour Polar Ocean World, détour dans un bouiboui pour nous arnaquer quelques yuans !! Et puis visite de l'aquarium, avec de très beaux animaux, des décors sympas. Dommage que des manèges, boutiques de souvenir et de bouffe ponctuent régulièrement le parcours. Il faudra maintenant tester le "Underwater World" pour comparer.

 

0503201143605032011459 

Beluga et otaries

 

05032011449

Repas des beluga

05032011454Les ours polaires

 05032011456

 le bateau échoué dans les glaces

05032011468

Les requins qui mangent les doigts des enfants

05032011463

Le tunnel sous l'eau

05032011461

La naissance de Vénus de Cremoux

 

12h30 : le taxi qui nous emmène vers le restau essaye (on ne sait jamais, sur un malentendu) lui aussi de nous conduire après le repas quelque part, ... mais qu'est-ce qu'ils ont aujourd'hui ? Toujours est-il que nous savourons la cuisine indienne (et oui, on ne se refait pas) avant de partir zoner en ville.

14h30-15h : visite de "Book City", une gigantesque librairie avec notamment des livres en anglais mais pas que (art, électronique...).

15h-16h30 : cours d'éveil organisé par l'association FLAM, où nous laissons Barbara prendre son "cours" avec d'autres enfants français. On la retrouve toute contente et prête à recommencer la semaine prochaine, ça tombe bien, c'est ce qui est prévu !

05032011473

 

 

17h - 18h30 : courses mensuelles dans METRO, histoire d'utiliser la voiture (Da Dong nous a rejoint) pour des gros et lourds emballages, de récupérer quelques denrées d'expat (mais où est le Nutella ?) et de paraître un peu moins étudiant dans notre appartement !

20h : retour à Huangdao. Au programme : rangement des courses, préparation de l'apéro et arrivée de Rafael et Alice (nouveau collègue de Pierre) pour une soirée "pizzas" à la maison.

 

DIMANCHE

7h30 : pétards qui explosent dans la rue ! A ces ..... de chinois !! et qui vont continuer toute la journée, pour se transformer en feux d'artifice le soir. Mais que fêtent-ils encore ?!

Peut-être ont-ils entendu que Barbara fêtait ses 4 ans aujourd'hui ? En tous les cas, ils se sont passés le mot.

Elle a été gâtée par les cadeaux (de Noël) enfin arrivés, par ceux récupérés en vacances et ceux achetés à Qingdao : images à l'appui.

2011-03 3220

 06032011487 2011-03 3227

06032011491

2011-03 3228 2011-03 3236

2011-03 3234

 

 

Sur ce, repos bien mérité pour la famille Bauer... euh de Cremoux.

Zaijian !

 

 

 

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Péripéties quotidiennes
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 06:19

10h20 ce dimanche matin. Toujours aucun bruit.

Cette nuit, Barbara est venue dans notre lit. Puis Marilyn en est partie pour rejoindre l’autre chambre, vraisemblablement chassée par mes grognements : elle n’arrêtait pas de bouger, sans doute à la recherche de son sommeil, à moins que notre petit lézard l’ait dérangée.

Mes deux fées sont donc rentrées de France ce samedi, après un petit mois de vacances. Je les avais précédées de 2 semaines, eh oui le travail n’attend pas.

 

Pour saluer leur retour, la pluie, la vraie cette fois-ci, a fait son apparition après 6 mois d’absence. Les quelques gouttes tombées ici et là étaient dérisoirement insuffisantes pour étancher la soif de la terre du Shandong.  La province, un des greniers à riz du pays, est jaune de sécheresse. Mon usine a été sollicitée pour réduire ses consommations d’eau potable, et utiliser de l’eau de seconde main à la place. Bref, la pluie était la bienvenue hier, comme Marilyn et Barbara.

 

Pour moi, la vie à Huangdao a repris son cours, et les vacances sont déjà un lointain souvenir. On se réhabitue très très vite aux bus qui vous coupent la route sur le passage piéton (au vert), aux gens qui crachent par terre comme le leur recommande la médecine traditionnelle, à l’odeur indéfinissable de l’atmosphère, à celle de l’usine…  On ne manque de rien ici, sauf d’atmosphère de quartier, et je commence à avoir des envies de partir nous installer à Qingdao.

 

Car, savez-vous ? Les fameux pont et tunnel dont on nous rebat les oreilles depuis notre arrivée seront, si tout va bien, ouverts en avril et en juin respectivement. Le pont, dont la jonction a été terminée en décembre, est le pont sur mer le plus grand du monde ! Si Madame ! On peut y faire un marathon ! Ce record devrait hélas être rapidement battu avec la construction d’une jonction Macau / Hong Kong (encore en Chine).

Ces connexions seront très utiles en juillet, quand l’arrivée du petit frère ou de la petite sœur nous obligera à aller à Qingdao en vitesse.

Quant à habiter là-bas, nous devrons faire une estimation de temps de trajet, et un budget de transport : taxi ? Bus ? Peut-être devrai-je apprendre à conduire, pour le coup ce sera vraiment l’aventure.

 

11h approchent, il est temps d’aller réveiller les poulettes

A bientôt

 

Pierrot

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Péripéties quotidiennes
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 13:51

2011 01 3088

   

Les touristes continuent sur leur lancée avec une virée pékinoise, juste avant le nouvel an chinois, comme en témoignent les lanternes rouges présentes partout.

 

    

    22012011265

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au programme : le parc du Temple du Ciel où étaient célébrés les rites solennels pour une bonne moisson. Au centre d'un parc de 267 ha, il comporte en plus du Temple du Ciel, la Voûte céleste impériale (quels poètes, ces chinois!) entourée du mur de l'écho et l'autel du Ciel, dont la construction en marbre blanc repose sur le chiffre impérial 9.

 

2011 01 3090 2011 01 3091  2011 01 3095 

 

Devant le froid et la fatigue de Barbara, nous abandonnons le parc, sans avoir pu visiter le Temple, pour nous réfugier dans un salon de thé.

 

22012011281  2011 01 3097

 

 

22012011269

 

Après un canard laqué à la pékinoise (du canard, de la ciboule, des graines germées, de la sauce le tout dans une crêpe), un bus qui n'arrive jamais et un gros dodo, nous voilà repartis pour un dimanche glacial à la Cité Interdite.

 

   

 

2011 01 3100 

L'entrée de la cité interdite depuis la place Tian'anmen

 (notez la dizaine de caméras sur chaque lampadaire !)

 

23012011285 2011 01 3106

La Porte de la Paix Céleste surtout connue pour son magnifique portrait

(attention, il ne faut pas montrer du doigt, François !!). On arrive à la porte de l'Harmonie Suprême en passant 5 ponts de marbre sous l'oeil bienveillant de deux lions en bronze.

 

 

2011 01 3110

 

Le palais de l'Harmonie Suprême précède celui de l'Harmonie Moyenne et celui de l'Harmonie Préservée : vous êtes perdus dans les noms, bienvenue au club ! En résumé, de magnifiques constructions, au milieu desquelles l'empereur trônait pour diverses raisons : préparation des discours, intronisation des chefs militaires, banquet, examens impériaux. 

 

2011 01 3112

 

 

2011 01 3117

   

Après le jardin impérial, nous sortons congelés et tendus (Barbara pleure depuis le début, sauf pour les photos bizarrement).

Nous nous réfugions dans un restau, entre maison d'opium et Lotus bleu, et prenons un bon thé chaud, en attendant de décider de la suite des évènements.

 

 

 

Nous profitons alors d'Isabelle et de Thomas, des amis de l'ENSIC demeurant à Pékin, pour manger un repas français, avec en prime une véritable galette des rois en dessert.

Echanges et rigolades autour de la table pour les grands; Barbie, Barbie et Barbie pour Barbara et ses nouveaux copains.

 

   

 

    2011 01 3122

Le WE s'achève, Pierre rentre sur Qingdao, pendant que François, Barbara et moi, nous déambulons dans le marché aux perles. Barbara fait son show en s'extasiant devant les colliers, en imitant les vendeuses : Hao ! Good ! en montrant du doigt des vêtements. Et oui, il y a aussi de l'electronique, des vêtements et bien d'autres choses au marché aux perles.

 

En sortant, nous tentons de manger en dehors de l'hôtel, mais pas trop loin, etc... Bref, nous nous retrouvons au "Maxim's", quasi désert, avec un menu en français et "Hélène et les garçons" en fond sonore ! Déboussolant. De retour à l'hôtel, je ne peux m'empêcher de prendre en photo la tablette d'interrrupteurs sous la table de chevet en pensant très fort à Guy Delisle.

 

2011 01 3123

 

 

Notre dernière journée ensemble ressemble, au moins au début, à la virée dans les Monts Laoshan : trouver le bus qui nous amènera à la Grande Muraille. Entre la cinquantaine de bus n° 919 et les arnaqueurs de service (on est à Pékin ici), nous parvenons enfin à prendre le bon bus et à payer le prix normal.

 

Un vent glacial nous saisit au visage à la sortie du bus et je tends le dos en pensant aux pleurs de Barbara de la veille.

Evidemment, ceux-ci ne tardent pas : elle a froid aux pieds, ce qui est d'ailleurs aussi mon cas.

 

2011 01 3124

 

Mais en marchant et en faisant des claquettes sur l'air de "j'aime la galette", nous parvenons à nous réchauffer. Elle sourit même sur les photos, voire "fait sa star". Les pleurs sont pourtant toujours là, mais cette fois, parce qu'elle en a marre des escaliers !! Après une bonne marche sur la Muraille dans de magnifiques paysages, nous décidons de rentrer sur Pékin. Le bus bondé, nous sommes tous les 3 debout pour... 70 kms. Heureusement, Barbara est prise en main par un étudiant, sur lequel elle finit par s'endormir, puis nous trouvons de la place à notre tour.

 

 

 2011 01 31262011 01 3127

 

Nous voici maintenant un homme, une femme et une fille véritables selon Mao :

"Qui n'a jamais gravi la grande Muraille n'est pas un homme véritable"

 

Au lieu de visiter les tombeaux Ming et de nous battre pour trouver à nouveau le bon bus, nous décidons de rentrer pour profiter de la vie nocturne de Pékin en assistant à un spectacle d'acrobates/cirque chinois. Les artistes sont vraiment époustouflants et malgré la peur du clown pour Barbara (une émule de Kramer ?), nous passons un super moment, sauf peut-être quelques minutes difficiles pour François. En effet, il est choisi dans tout l'amphi pour faire une animation avec le clown et la pulpeuse présentatrice. Stress pour lui, rigolades pour nous, souvenir pour tous ! Une star est née !

 

Et voilà, François continue son périple chinois, pendant que nous rentrons à Qingdao préparer les bagages... pour la France. Aussi, ne vous attendez pas à avoir de nos nouvelles avant mi- février, plus vraisemblablement fin février.

En attendant de vous voir, j'espère, en chair et en os,

Zaijian,

Marilyn

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Pékin
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 05:12

Après les Philippines et Séoul, François a voulu découvrir l'Empire du Milieu.

Il a ainsi testé pour vous : la chambre d'amis, les petits déjeuners roots, le chinois approximatif de ses hôtes, les ferrys, les files d'attente à la chinoise, le froid et le soleil de Qingdao.

 

Pendant que Pierre travaillait et que Barbara était à l'école, nous avons profité sans scrupules de Qingdao : visite obligatoire sur la jetée, dans la "vieille ville" avec son quartier allemand, 

 

 2011 01 3044

2011 01 3052 

 

 

déambulation dans les collines pour atteindre les 3 pagodes (fermées... misère),

 

2011 01 3058 2011 01 3060

 

 

 

 

 

 

 

au bord de la mer (il fait quand même très froid pour faire du volley comme ça),

 

 

 

 

 

    

 

2011 01 3062

 

 

 

 

 

 

 

recherche difficile de taxis pour la ville moderne et repas bien mérité dans un bon restau du Shandong (province de Qingdao).

 

Trouvé par hasard, ce bâtiment en bois propose une salle au rez-de-chaussée et des espaces plus intimes à l'étage. Je reviendrai avec Pierre pour qu'il profite lui aussi de l'ambiance et de la cuisine.

 

 

 

 

  

2011 01 3063  2011 01 3065

Avant                                                                           Après

 

 

François étant là, j'en ai profité pour suggérer une visite au temple taoïste Taiqing dans les monts Laoshan (40 kms à l'est de Qingdao).

Quelle innocence ! C'était sans compter sur le trajet en bus à travers la ville d'Ouest en Est (quand est-ce que s'arrête l'urbanisation déjà..?), l'inscription dans le parc "Laoshan", l'attente dans son bus spécifique (on ne va pas attendre que le bus soit plein pour partir, hein ?), ses arrêts obligatoires où pourtant aucune gargote n'est ouverte et enfin l'arrivée au temple.

 

En pleine semaine d'hiver, les visiteurs ne sont pas nombreux. Le temple nous paraît encore plus reposant et le cadre agréable : montagne, mer, sanctuaires, arbres centenaires voire millénaires (si, si c'est bien un ginkgo biloba sur la photo). Nous oscillons entre méditation et randonnées dans les montagnes.

 

2011 01 3072

             2011 01 3077   2011 01 3078  

2011 01 3085 

 

2011 01 3086

Pas le temps de méditer trop longtemps quand même, il faut revenir pour récupérer Barbara à l'école.

Nous cherchons de quoi manger un bout, passons par des arrières-cuisines louches, des salles miteuses et heureusement on nous propose de bonnes nouilles lyophilisées. Rassurés, nous les dévorons, en pensant à notre festin de la vieille !

 

Le retour est aussi chaotique : attente d'un bus, recherche de taxi dans les bouchons de Qingdao, chauffeur peu disposé à nous emmener au ferry, le dernier speed boat qui nous passe sous le nez, les bouchons à Huangdao...

Du quotidien , quoi !!

 

Ces quelques jours à Qingdao passés, nous décidons de partir tous ensemble à Pékin, pour le week-end pour Pierre et un peu plus pour François, Barbara et moi.

Mais c'est une toute autre aventure (quoique !) que nous vous

raconterons un peu plus tard.

Bises

Marilyn

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans De passage chez nous
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 15:32

… avec pour but de vérifier si le lézard dans mon ventre y est confortablement et normalement installé.

Le début s'annonce bien, car je réussis à prendre le "speed boat" pour la 1ère fois pour traverser la baie. Je vois au sourire de certains (si, si…) qu’ils ne se rendent pas compte du challenge : savoir où acheter le billet, réussir à le prendre et non pas celui du ferry classique, trouver la queue pour monter dans le speed boat, garder sa place jusqu’au bout (bon, là, d’accord, une dizaine de chinois m’ont doublée juste au moment où ça avançait ; on se serait cru dans la fosse d’un concert à l’entrée en scène du groupe).

Après le bateau, le taxi, pour arriver à la clinique, 1h30 après mon départ (de porte à porte). Le lézard n’a pas intérêt à débarquer à l’improviste. Et c’est là que tout commence !

- l’enregistrement, sans quoi rien n’est possible : quelques mots d’anglais et beaucoup beaucoup en chinois. Heureusement, c’est assez simple et rapide : il suffit de payer.

- la visite chez la gynécologue, la seule qui parle anglais : très à l’écoute, pose les bonnes questions et rapidement me fait un examen. Culture chinoise oblige, on enlève les habits que d’une seule jambe (« cachez moi ces jambes nues que je ne saurais voir ! »). Debout sur un tabouret, avant de s’asseoir sur la « table gynécologique », c’est assez périlleux comme exercice !

- la prise de sang : je tends mon bras sous une vitre, comme à un guichet de banque ou de poste. Les gens attendent derrière que le praticien trouve une veine. Bien sûr, je ne peux m’empêcher de bien vérifier si les aiguilles sont stériles et à usage unique. En levant les yeux sur les écrans des machines des labos, on ne peut plus high-tech, j’ai un peu honte d’avoir douté !!

- l’électrocardiogramme : là par contre, retour en arrière. Ne sachant pas quoi faire des électrochocs qu’ils utilisaient pour la torture lors de la révolution culturelle, les voilà recyclés pour l’électrocardiogramme. Sincèrement, les électrodes et le matériel me font un tel effet, qu’au vu de ma tête, l’infirmière compatissante ne cesse de répéter un mot que je traduis comme : « il n’y a rien à craindre ». En effet, la mesure se fait sans douleur ! Ouf !

- l’échographie : les personnes sont nettement plus nombreuses à patienter et l’examen plus long. Après avoir attendu un certain temps et étant sûre que les gens restant étaient arrivés après moi, je commence à être aux aguets à l’ouverture de la porte. Bien sûr, 2 femmes arrivent à se faufiler avant moi. En bonne observatrice des chinois, je chope la seconde et lui fait comprendre que j’attendais avant. Le sachant pertinemment, elle se rassoit toute penaude. Je ne suis pas peu fière !!! La première, c’est l’échographe qui la vire pour me faire passer et voici le moment tant attendu arrivé. L’absence de compréhension, liée à la langue, ne gâche en rien cet instant magique, où non seulement on voit le petit être bouger dans son ventre et surtout on entend son cœur. Je découvre aussi sur l’écran des images en 3D inconnues jusque là.

2011 01 3022 Les battements de coeur du lézard

 

2011 01 3031 Vue de face : cherchez bien, vous verrez sa tête, son nez, sa joue, son bras gauche, son torse...

 

- la traduction chez la gynécologue. Bien sûr, le texte est en chinois et je me dois de refaire la queue pour en avoir l’interprétation. Là encore, elle me rassure et me donne la marche à suivre pour les prochains examens.

- et la suite, me direz-vous ? Se faire rembourser des frais !!!! Et ce ne sera pas chose facile, car il faut tout traduire. En effet, même si la gynécologue parle anglais, elle ne sait pas (bien) l’écrire. Je lui souffle le texte, corrige les fautes, elle se prête bien à l’exercice mais je vois déjà arriver les lettres de la CFE (sécu pour les expat) demandant des compléments.

Avant de repartir en bateau, je vais manger un morceau : mon dernier repas date de la veille au soir et il est 12h. Je teste pour vous un simili Mc Do asiatique où sont servies nouilles, soupes et brochettes, le tout sous le regard bienveillant de leur Ronald local : une vache (folle ?).

 

2011 01 3021

Même le taxi entre le ferry et l’appartement est spécial : il n’utilise pas de klaxon, et mieux il anticipe à 20 mètres des voitures !! Bref, rien ne pouvait être classique aujourd’hui. La journée s’est ainsi terminée par une soirée avec l’équipe des bureaux de Pierre et leur famille : bien arrosée (enfin, pour certains) et très sympathique.

                11012011197        11012011214

                 L’homme aux mille masques              Le sempiternel karaoké

 

                 11012011205        11012011218

                 Les films à mimer                                                                      Le poirier en chantant

 

Bisous à tous,

Marilyn

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans Grossesse et maternité
commenter cet article
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 04:49

6000 : le nombre de personnes tuées sur la route chaque année, en France.

6000 : le nombre de personnes tuées sur la route chaque année, dans l’agglomération de Qingdao. Depuis mon arrivée, j’ai vu une moto couchée sur l’artère principale de Huangdao, un casque à une dizaine de mètres. J’ai vu une cabine de camion, je répète, de camion, aplatie comme une crêpe.

Eh oui. Apparemment Qingdao est quand même spécial, car il n’y aurait « que » 100,000 morts en Chine par an, ce qui respecterait à peu près le rapport de population entre les deux pays. Mais Qingdao reflète la nouvelle Chine dynamique, qui a troqué les vieux vélos des clichés pour des voitures bon marché et fragiles, soit 2 ou 300 millions de personnes.

Le gouvernement réagit et commence à instaurer des mesures coercitives. J’ai aussi  vu à plusieurs reprises des gens conduire correctement, parfois ils s’arrêtent pour céder le passage à d’autres voitures ou même, miracle, à des piétons ! Certains taxis conduisent très calmement, mais la majorité reste cependant un ramassis de fous du volant.

 

Une autre spécificité de la Chine, beaucoup plus attachante : au boulot, après un bref repas entre 12h et 12h07, les gens se relaxent jusqu’à 13h. La plupart commence par regarder des vidéos ou chercher des fringues sur internet, écouter de la musique… Puis ils se penchent sur leurs bureaux, et font la sieste ! Même les sociétés extérieures en visite somnolent pendant cette pause bénie ! Apparemment c’est MZD qui a instauré ça.

 

Il  a bien neigé ce dimanche matin. Un vent tourbillonnant fait encore voler quelques flocons. On est supposés aller nous balader à Qingdao, histoire de faire une sortie. Mais la flemme est là, tapie sous notre lit, qui fait doucement bruisser notre couette. Marilyn est déjà vaincue, elle est allée s’allonger.

 

Aujourd’hui, pas de nouvelles photos, mais un show de Barbara qui nous plagie en train de faire nos leçons de chinois avec ordi et livre… (A la fin, si vous tendez l’oreille, vous percevez « C’est dur d’apprendre le chinois »).

 

 

 

 

 

A bientôt !

 

Pierre

Repost 0
Published by barbaraenasie.over-blog.com - dans société et (géo)politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de barbaraenasie.over-blog.com
  • : Hommage à un autre barbare, parti en quête de sa propre image dans le regard de l'autre, ce blog n'est que le reflet de notre quotidien à Qingdao (Chine)
  • Contact

Recherche

Par Mois